« HORS NORMES » criant de réalisme

Hier soir, nous étions cinq mamans de l’association à être aller voir le film. Après tous les avis divers et variés au sujet du film Hors Normes nous n’avions qu’une envie: nous faire notre propre opinion! Parce que les polémiques… ce n’est pas notre truc.

Source: http://www.sudouest.fr

L’autisme que tout le monde cache

Nous avons eu l’agréable surprise de découvrir un film, ou plutôt un docu-fiction, réaliste. En effet, les formes d’autisme qui ne sont jamais montrées (ou alors dans des contextes dégradants) le sont ici, et tous les ados et adultes sont tout simplement montrés comme des humains méritant une vie digne.

De plus, les difficultés des « grands » autistes y sont exposées:

  • autonomie approximative,
  • travail incertain,
  • et pour certains, un lourd passage en psychiatrie…

Au sein des mamans, personne n’a versé de larmes, même si à la lecture des avis que nous avions parcourus au préalable, nous nous y attendions. Non pas que le film soit dénué de sensibilité, bien au contraire, mais tout simplement parce qu’en tant que mamans nous nous sommes retrouvées dans plusieurs scènes qui dépeignaient bien notre quotidien. Nous avons souri et ri parfois, et nous nous regardions comme pour dire « nous aussi ça nous est arrivé! c’est dingue! ».

Alors pourquoi ces avis négatifs?

Sans nous faire « expertes en analyses de critiques », nous avons identifié plusieurs cas de figure.

  • Certains étaient sûrement déjà partis pour voir le film avec des a priori négatifs. Alors évidemment, lorsque l’on part dans l’idée qu’on ne va pas apprécier un film, on fait tout pour y trouver des traits négatifs.
  • D’autres n’ont peut-être pas assimilé que l’Autisme, avec un grand A, ce n’est pas uniquement la forme d’autisme qu’ils connaissent ou qui se manifeste chez leur enfant. Effectivement, on peut avoir du mal à s’identifier au film si l’on ne s’y reconnait pas.
  • D’autres encore ont peut-être eu du mal à se projeter. Evidemment, lorsque nous sommes parents d’enfants autistes, il nous est très difficile de nous projeter dans l’avenir. La question « Qu’est-ce qu’il va devenir quand je ne serai plus là? » est notre leïtmotiv. Alors, là où il peut y avoir un mal-être au visionnage de ce film c’est que, justement, étant un film très terre à terre, cela peut ne pas plaire à certains hyper optimistes, qui voient peut-être l’autisme exclusivement comme un « truc de super savants » (« Mon enfant est un futur Einstein »!). C’est un film qui, hélas, peut blesser dans l’imaginaire que l’on se fait de l’autisme.
Source: Kinepolis.fr

Polé…quoi?

Arrêtons les polémiques inutiles! Si vous pensez aller voir un film de type « investigation qui vise à démanteler toutes les institutions » alors oui, vous ferez fausse route. Ce docu-fiction démontre largement les difficultés rencontrées, le manque de relais et de considération pour les associations de terrain et le gros retard de la France dans la prise en charge des personnes autistes. Cela ne vaut-il pas une dénonciation explicite?

De plus, le sujet du film ne porte pas uniquement sur l’autisme. C’est aussi un film sur « la vraie » banlieue: pleine de diversité et de talents, en mettant en lumière ces jeunes qui trouvent leur voie, décrochent leur diplôme et donnent un sens à leur vie en s’investissant au sein d’associations.

Source: Kinepolis.fr

Afin de poursuivre la réflexion, nous vous invitons à lire le compte-rendu de Peter ICI

Notre équipe

Aujourd’hui, trois mamans d’enfants autistes administrent l’association Petit Bonheur. Mais qui sont-elles? Voici notre équipe.

Marieke MARTEGANI

Coordonnatrice de l’équipe bénévole

Maman de 7 enfants, on peut dire que le management et l’organisation sont ses points forts. Elle permet aux bénévoles arrivant de s’installer dans leur nouveau rôle d’accompagnateurs.

Adeline GILLET

Secrétaire

Maman de deux enfants, et infirmière de profession, Adeline conseille, aiguille et apporte son expertise sur les prises en charge qui s’inscrivent dans les recommandations de la Haute Autorité de Santé.

Maud LACROIX

Présidente et fondatrice

Maman de deux enfants et enseignante de formation. Maud aime concevoir des outils pédagogiques et apporte des conseils sur la scolarité et les adaptations scolaires. Maud s’occupe également de la levée de fonds pour permettre à l’association de poursuivre ses projets.

Le porte-clés du comportement !

Si vous ne connaissez pas cet outil, Petit Bonheur vous propose de découvrir le porte-clés du comportement !

Parce que nous n’avons pas forcément la possibilité de se déplacer avec un tableau de comportement, plutôt encombrant, cet outil est très utile!

Pour l’avoir testé, nous pouvons vous dire que les pictogrammes sont de bonnes qualités solides et imperméables. Ils font 7cm X 7cm, et sont donc un peu plus grands que ceux utilisés dans la méthode PECS (4X4cm). En tout, il y a 20 pictogrammes plutôt « généraux ».

 Les images sont facilement compréhensibles pour la grande majorité des pictogrammes proposés.

En plus de cela, ils ne prennent pas de place donc Il est possible de les ranger facilement dans un sac à mains.

Petit bémol:  Il n’est pas possible de rajouter ses propres pictogrammes…

Pour le commander, cliquez sur l’image en bas 👇🏽 et n’hésitez pas à nous donner des nouvelles.

Rachel: l’autisme à l’épreuve de la justice.

Après avoir fait la une des médias, l’affaire Rachel a inspiré un documentaire. Passionnée par les intrigues judiciaires, la réalisatrice, Marion Angelosanto, l’a suivie pendant plus de trois ans.

Pour voir ou revoir ce documentaire, vous pouvez cliquer ci-dessous.

Ciné débat: la Phallus et le Néant met la psychanalyse à nu.

Quelques années après  Le Mur  qui dénonçait le traitement psychanalytique de l’autisme et où on y découvrait une psychanalyse érigée en pseudo science, la réalisatrice, Sophie ROBERT réitère en nous proposant un autre reportage de qualité tout en donnant un coup de pied salutaire dans la fourmilière opaque et nocive d’une psychanalyse viscéralement sexiste avec « Le Phallus et le Néant ».

Pour ce second opus, Sophie ROBERT a retenu 18 psychanalystes freudiens et lacaniens orthodoxes, elle en avait interrogé 52 ! Elle décortique et met en avant les dérives sexistes/homophobes/pédophiles du discours freudien-lacanien orthodoxe.

Teaser du documentaire:

Ces hommes et ces femmes sont tous des références dans leur domaine. Ces psychanalystes sont également enseignants formateurs dans les UFR de psychologie et les cursus de psychiatrie. La plupart interviennent dans des instituts accueillant des enfants

Ci-dessous un aperçu des propos recueillis :

Source: https://www.facebook.com/lePhallusetleNeant/

Source: https://www.facebook.com/lePhallusetleNeant/

Source: https://www.facebook.com/lePhallusetleNeant/

Source: https://www.facebook.com/lePhallusetleNeant/

Source: https://www.facebook.com/lePhallusetleNeant/

Source: https://www.facebook.com/lePhallusetleNeant/


Quelles sont les conséquences de ces théories sur les patients(e)s victimes d’abus sexuels ?..

Depuis sa sortie le 19 janvier 2019, ce documentaire rencontre un véritable succès partout en France. Le 8 avril prochain, il sera diffusé au Cinémas Opéra de Reims! Nous vous attendons nombreuses et nombreux!

Tous les détails de l’événement ici


 

Pour prolonger la réflexion découvrez le dernier article paru le 2 avril dans Le Nouvel Obs ici

Le don généreux de la maison de Champagne Moët et Chandon

Il y a quelques semaines, Cédric, papa adhérent de l’association Petit Bonheur, a tenu à parler de l’association au sein de laquelle il passe de bons moments d’échanges depuis 2015 à son employeur.

Son employeur ? L’illustre maison de Champagne Moët et Chandon!

En effet, voilà quelques années que la maison de Champagne lève des fonds afin de soutenir des associations locales!

Suite à une petite sélection et grâce à Cédric, les organisateurs de l’événement ont été séduit par Petit Bonheur.

L’organisation d’une Tombola et d’une vente aux enchères ont permis de récolter assez de fonds pour les trois associations sélectionnées! C’est ainsi que la maison de Champagne Moët et Chandon a fait don de… 7.500€ à Petit Bonheur!

De gauche à droite: Adeline Gillet, secrétaire de l’association Petit Bonheur; Marieke Martegani, coordinatrice des bénévoles de l’association et Cédric Walle, papa actif de l’association.

D’emblée, ce don permettra de financer en partie l’aménagement de notre futur local (toujours en attente) et également un gros projet de sortie loisir pour les enfants de Petit Bonheur, encore tenu secret, mais que nous vous révélerons très très rapidement!


Encore un grand merci à Cedric et Emilie Walle ainsi qu’à la direction de la maison Moët et Chandon car nous connaissons leurs engagements dans les projets qui leur tiennent vraiment à coeur. Merci tout particulièrement à l’equipe de madame Anne Valette et madame Noura Fourar pour cette opportunité. Un grand merci également à toute l’équipe des salariés de la maison Moët et Chandon, pour cette collecte!

4 ans d’existence !

Samedi soir, nous avons fêté les 4 ans d’existence de Petit Bonheur!

En 4 ans Petit Bonheur c’est :

– 48 cafés rencontres

– une vingtaines de sorties pour les enfants

– 3 grosses campagnes de sensibilisation à l’autisme.

– 6 conférences (organisées et/ou en tant qu’intervenants)

– de la sensibilisation dans les écoles

Et plein de projets à venir!!!!

Merci aux personnes qui étaient présentes.

Un colloque et des ateliers à destination des professionnels de l’enfance

Le 9 octobre dernier, Petit Bonjeir a participé à la rencontre Petite Enfance et Handicap organisé par la maison de la famille.

« Troubles du comportement et du spectre autistique : comment identifier et valoriser les supers pouvoirs de ces enfants ? »

Merci à la maison de la famille pour sa confiance.

Voici un résumé du programme!

Mardi 9 octobre 2018

De 8h45 à 17h30

A la Maison de la Vie Associative (122 rue du Barbâtre)

Programme de la journée

8h45-9h15 : Accueil des participants

Introduction de la journée par Mme Simonet

9h15-10h15 : Intervention du Dr Novo, Coordonnateur du Centre Ressources Autisme de Champagne Ardenne

10h15-10h30 : Pause

10h30–11h : Présentation de la Plateforme Diagnostic Autisme de la Marne

11h-12h : Intervention de l’association Petit Bonheur

12h–13h30 : Pause repas

13h30-17h15 : Ateliers pratiques*

o Découverte des modes de communication pour les enfants TSA

o Découverte de l’approche Snoezelen

o Quels aménagements pour accueillir un enfant TSA en structure Petite Enfance ou Chez l’assistant maternel ?

o Temps d’echange « Comment utiliser ces supers pouvoirs au quotidien en structure Petite Enfance ou Chez l’assistant maternel ? »

* Chaque participant assistait aux 4 ateliers

17h15-17h30 : Clôture de la journée

Bravo à Adeline Gillet, secrétaire de Petit Bonheur, Marieke Martegani, coordinatrice des bénévoles de Petit Bonheur ainsi qu’à Mika, Neslihan, Sylvie et Gwenaëlle pour leur participation active à cette rencontre!

Merci aussi à Jennifer Hacquart, psychologue, d’avoir répondu par la positive à notre proposition !

Quelle équipe de choc!

Quand les enfants de Petit Bonheur découvrent le patinage

Le 22 septembre, nous avons été invités par le club Reims Patinage de Vitesse à faire un essai de patinage pour nous loulous.

Verdict: ils ont adoré!!

Merci beaucoup à l’équipe du club Reims Patinage de Vitesse pour son accueil et pour ce temps passé avec nos enfants!