ARTICLES DIVERS

Le don généreux de la maison de Champagne Moët et Chandon

Il y a quelques semaines, Cédric, papa adhérent de l’association Petit Bonheur, a tenu à parler de l’association au sein de laquelle il passe de bons moments d’échanges depuis 2015 à son employeur.

Son employeur ? L’illustre maison de Champagne Moët et Chandon!

En effet, voilà quelques années que la maison de Champagne lève des fonds afin de soutenir des associations locales!

Suite à une petite sélection et grâce à Cédric, les organisateurs de l’événement ont été séduit par Petit Bonheur.

L’organisation d’une Tombola et d’une vente aux enchères ont permis de récolter assez de fonds pour les trois associations sélectionnées! C’est ainsi que la maison de Champagne Moët et Chandon a fait don de… 7.500€ à Petit Bonheur!

De gauche à droite: Adeline Gillet, secrétaire de l’association Petit Bonheur; Marieke Martegani, coordinatrice des bénévoles de l’association et Cédric Walle, papa actif de l’association.

D’emblée, ce don permettra de financer en partie l’aménagement de notre futur local (toujours en attente) et également un gros projet de sortie loisir pour les enfants de Petit Bonheur, encore tenu secret, mais que nous vous révélerons très très rapidement!


Encore un grand merci à Cedric et Emilie Walle ainsi qu’à la direction de la maison Moët et Chandon car nous connaissons leurs engagements dans les projets qui leur tiennent vraiment à coeur. Merci tout particulièrement à l’equipe de madame Anne Valette et madame Noura Fourar pour cette opportunité. Un grand merci également à toute l’équipe des salariés de la maison Moët et Chandon, pour cette collecte!

4 ans d’existence !

Samedi soir, nous avons fêté les 4 ans d’existence de Petit Bonheur!

En 4 ans Petit Bonheur c’est :

– 48 cafés rencontres

– une vingtaines de sorties pour les enfants

– 3 grosses campagnes de sensibilisation à l’autisme.

– 6 conférences (organisées et/ou en tant qu’intervenants)

– de la sensibilisation dans les écoles

Et plein de projets à venir!!!!

Merci aux personnes qui étaient présentes.

Un colloque et des ateliers à destination des professionnels de l’enfance

Le 9 octobre dernier, Petit Bonjeir a participé à la rencontre Petite Enfance et Handicap organisé par la maison de la famille.

« Troubles du comportement et du spectre autistique : comment identifier et valoriser les supers pouvoirs de ces enfants ? »

Merci à la maison de la famille pour sa confiance.

Voici un résumé du programme!

Mardi 9 octobre 2018

De 8h45 à 17h30

A la Maison de la Vie Associative (122 rue du Barbâtre)

Programme de la journée

8h45-9h15 : Accueil des participants

Introduction de la journée par Mme Simonet

9h15-10h15 : Intervention du Dr Novo, Coordonnateur du Centre Ressources Autisme de Champagne Ardenne

10h15-10h30 : Pause

10h30–11h : Présentation de la Plateforme Diagnostic Autisme de la Marne

11h-12h : Intervention de l’association Petit Bonheur

12h–13h30 : Pause repas

13h30-17h15 : Ateliers pratiques*

o Découverte des modes de communication pour les enfants TSA

o Découverte de l’approche Snoezelen

o Quels aménagements pour accueillir un enfant TSA en structure Petite Enfance ou Chez l’assistant maternel ?

o Temps d’echange « Comment utiliser ces supers pouvoirs au quotidien en structure Petite Enfance ou Chez l’assistant maternel ? »

* Chaque participant assistait aux 4 ateliers

17h15-17h30 : Clôture de la journée

Bravo à Adeline Gillet, secrétaire de Petit Bonheur, Marieke Martegani, coordinatrice des bénévoles de Petit Bonheur ainsi qu’à Mika, Neslihan, Sylvie et Gwenaëlle pour leur participation active à cette rencontre!

Merci aussi à Jennifer Hacquart, psychologue, d’avoir répondu par la positive à notre proposition !

Quelle équipe de choc!

Intervention à la foire de Châlons

Hier, notre présidente était à la Foire de Châlons pour parler de l’autisme et de différence en général.
La table ronde était particulièrement riche en témoignages et en vécus, notamment avec les témoignages de Sophie VOUZELAUD ex 1ère Dauphine de miss France en 2007 et malentendante, de Mathilde Janson, professionnelle dans le milieu du handicap mais aussi grande sœur de deux frères en situation de handicap, et Monsieur Lallemand, papa d’un petit garçon en situation de handicap moteur.

68A263DA-10AC-41F9-B405-19DA0F63245B420966EB-E7D9-4250-AE83-7843079F6EAE01D1D375-361F-46FA-BD7F-514CC016A6DC

Un court extrait du passage de Maud Lacroix:

 

 

Pictogenda: l’agenda pour super-héros !

Connaissez-vous Pictogenda? Non? Ce n’est pas grave, on vous explique tout ici!

Il s’agit d’un agenda un peu spécial: un agenda où le texte est remplacé par des pictogrammes.

À la base, le Pictogenda est un agenda à destination des personnes qui ont des difficultés de lecture, d’écriture ou d’expression orale.

En gros, non seulement il s’adresse aux personnes avec un handicap (Trisomie 21, déficience intellectuelle, troubles dys, autisme), mais également aux personnes analphabètes! En bref, c’est un produit 100% inclusif comme on les aime.

Jetons un petit coup d’œil à l’intérieur:

*Le texte est remplacé par des pictogrammes.

*Un soleil symbolise dimanche.

*Un sapin de Noël représente décembre.

*Et les heures sont remplacées par des cadrans d’horloge, (dont vous pouvez vous-même dessiner les aiguilles!)

A la fin,  on y trouve plus de 240 pictogrammes autocollants que l’on peut coller nous-même dans l’agenda. Pour les enfants, c’est plutôt ludique!

Les pictogrammes sont répartis en 12 catégories comme l’école, les sports, le temps libre. Et vous savez quoi? Chaque année de nouveaux pictogrammes y sont ajoutés.

Pictogenda : un outil de communication

Le Pictogenda est d’abord un outil de communication.

Avec le Pictogenda, vous pouvez facilement communiquer sur les événements, les activités, les rendez-vous quotidiens.

Et puis, c’est un outil qui permet de remplacer progressivement l’emploi du temps visuel ! Évidemment! Tout le monde ne se balade pas avec un emploi du temps, format A4 voire A3, plastifié sous le bras!

En gros, il peut être utilisé comme outil de transition pour les « jeunes » lecteurs, vers l’agenda basique progressivement.

Meilleure conscience du temps

Le Pictogenda fait attention à ce que ces utilisateurs aient une meilleure conscience du temps.

Ils peuvent rechercher quel jour, semaine, mois on est, vérifier tout ce qu’ils doivent faire et ils peuvent aussi planifier.

En un mot: Au-to-no-mie!

Le Pictogenda met en position de mener une vie autonome. En effet, l’agenda est un support important. Parce que l’on peut y y enregistrer toute l’information concernant notre vie quotidienne, et à tout âge. Tous les enfants ont un cahier de texte ou un agenda pour y écrire leurs devoirs par exemple…

Le Pictogenda permet à ses utilisateurs de gérer leur temps et ses informations sans faire appel à leur entourage.

Des pré requis

1. Évidemment, pour utiliser un tel outil, selon Petit Bonheur il faut avoir déjà certains acquis:

– connaître les jours de la semaine

– connaître la notion de « date »

– connaître les mois de l’année

Même si la personne n’y met pas forcément de sens.

2. Il faut tout de même être doté d’une certaine facilité dans la généralisation. En effet, dans l’agenda le dimanche est symbolisé par un « soleil ». Mais y a t-il forcément du soleil le dimanche? Je connais une paire de personnes autistes (enfants ou adultes) qui se poseraient la question et qui serait gêné par cette indication assez restrictive!

3. Il faut avoir un minimum de notions sur l’heure!

4. Et puis, il faudra évidemment lui expliquer le principe de l’agenda (décembre c’est « sapin »).

Je rajouterais que la présence de pictogrammes n’empêche pas quand même d’écrire dans son agenda! Il y a assez de place pour cela et puis, le but est justement de faciliter la compréhension et la gestion du temps qui passe, peut importe la manière dont c’est fait (pictogrammes ou pas).


Quelques renseignements :

Le coût:

Le coût de départ est de 41,90€ avec tout ce qu’il faut!

Mais par la suite, vous n’achetez que les « recharges » de l’agenda: les feuilles de l’année suivante + les pictogrammes (si vous les avez tous utilisés), ou les encadrés vierges (si vous préférez dessiner vous même les pictogrammes). Ce qui revient à moins de 20€.

Vous avez aussi la possibilité de racheter une couverture à l’agenda (moins de 20€ également).

Sinon, vous pouvez aller sur le site des concepteurs pour avoir plus de détails >> ICI


Des Pictogendas moins chers par ici!

DEBOUT FRÉROT !

DEBOUT FRÉROT ! L’histoire de l’autisme au sein d’une fratrie… mais pas que!

Ils sont deux frères. On ne peut pas les rater.

Derrière eux, leur petit frère est devenu grand.

Robin, il est autiste. Depuis toujours.

C’est comme ça.

Ils ont grandi avec cette idée que certaines choses sont irréversibles.

Que dans ce corps, il n’y a personne.

Puis un jour, Robin se met à écrire…

Ce film permet non seulement d’aborder le sujet des fratries touchées par l’autisme (voire le handicap en général) mais également de poser la question de la méconnaissance de l’autisme, longtemps considéré comme un trouble « irréversible ».

Le film est actuellement en cours de production !

Grâce à vos dons, il pourra voir le jour, et nous aurons peut être la chance de vous proposer un ciné-débat autour du film, qui sait?

Pour se faire, rendez-vous sur la plate-forme du financement participatif en cliquant ICI.


Toc toc…

Vous aviez lu ÇA ? Et ÇA?

Autiste, j’ai le droit de m’instruire!

L’accès aux apprentissages est la condition sine qua non d’une véritable inclusion scolaire, et plus largement sociale, des enfants autistes. La recommandation par les pouvoirs publics des méthodes comportementalistes n’a pas suffi à lever tous les obstacles et rattraper le retard de la France.

Cet ouvrage propose les outils, les méthodes et les connaissances nécessaires à la mise en oeuvre effective d’une éducation structurée réellement adaptée à ce public, à la maison comme à l’école.

Qui est Bettina DUPIN?

Mère d’un enfant autiste, enseignante comportementaliste et behavioriste (PECS, TEACCH, ABA- VB), formatrice en des pédagogies différenciées (Freinet, Oury, Montesssori), présidente de l’association Autisme Ensemble 44 (Loire Atlantique), directrice d’établissements et services sociaux et médico-sociaux.

Son rêve? Que le métier d’intervenant en pédagogie adaptée soit officiellement crée. Et elle y travaille!

Pour obtenir cet ouvrage, vous n’avez qu’à cliquer sur l’image! Bonne lecture!

L’ouverture de l’UEEE à Reims laisse un goût amer…

Il y a quelques jours, l’Unité d’Enseignement Élémentaire accueillant des enfants avec autisme entre 6 et 8 ans, a ouvert ses portes.

Bémol?

Seuls 5 enfants dans toute la Marne sont acceptés pour 19 dossiers présentés lors de la commission d’admission… autrement dit, 14 enfants refusés et donc environ 28  parents en colère.

La colère des parents portent principalement sur les critères de sélection jugés biaisés.

À la colère est mêlée un goût amer, celui de parents qui y croyaient dur comme ferme…

C’est suite à cela que Marieke, maman de la petite Janelle, a décidé d’adresser un courrier à toute les instances et personnalités décisionnaires.

Témoignage d’une autre maman: «  Janelle tout comme Charlie, à été refusée de l’unité d’enseignement élémentaire autisme qui a ouvert récemment. Charlie à été refusé parcequ’il n’a pas le niveau!!! Mais si il avait le niveau comme ils disent, il n’aurait pas besoin de cette classe!!! Janelle elle n’a pas de solution!!! Voilà comment sont traités nos enfants autistes en France en 2017! »